Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 10:23

Vendredi 14 juin. Réveil en douceur et petit déjeuner en plein air sur la terrasse de l'hôtel.
sartene-13juin-01Nous prenons la route car ce soir nous couchons à Ajaccio pour notre dernière nuit en Corse.
Petit détour par Sainte Lucie de Tallano par une petite route typique c'est à dire avec plein de virages mais on commence à ne plus y faire attention.
Le village de Sainte Lucie de Tallano est géographiquement bien situé entre la mer et la montagne sur l’axe Propriano-Sartène-Bavella, à 450 mètres d’altitude.
Tourné vers le golfe du Valinco, ce village est l’un des plus typiques de Corse avec ses champs d’oliviers, ses hautes maisons de granit coiffées de tuiles oranges et sa population dynamique, soucieuse de préserver l’identité de la commune.
Le couvent Saint François est un des points intéressants de ce village.
Ste-lucie-de-tallano-11

Ste-lucie-de-tallano-01

Ste-lucie-de-tallano-02

Ste-lucie-de-tallano-04

Ste-lucie-de-tallano-05

Ste-lucie-de-tallano-06

Ste-lucie-de-tallano-07

Ste-lucie-de-tallano-03de la terrasse ombragée on a une belle vue sur le village.
Ste-lucie-de-tallano-08

Ste-lucie-de-tallano-13

Ste-lucie-de-tallano-12sur cette photo on peut voir tous les caractères de la Corse de l'intérieur: petit village, montagnes, soleil et champ d'oliviers.
Ste-lucie-de-tallano-09

Ste-lucie-de-tallano-10on reprend la route en direction de Propiano. Un beau troupeau de moutons veut bien peser pour la photo.
Nous avons été très surpris de ne voir que très peu d'animaux durant tout notre périple.
troupeau-01

troupeau-02il est presque midi quand nous arrivons à Propriano.
propriano-02Nous flânons et moment et déjeunons dans un des nombreux restaurants qui bordent le port.
propriano-07

propriano-03Nos voisins de Dinard qui séjournent dans la règion de Propriano nous rejoignent sur le port et nous passons un petit moment ensemble.
propriano-04

propriano-05Il est temps pour nous de repartir vers Ajaccio afin de faire un peu de shopping rue Fesch et nous quittons Propriano à regret. L'endroit est très agréable.propriano-01

propriano-06A Ajaccio, nous retournons à l'hôtel Best Western que nous connaissons déja. La vue depuis la chambre est faite pour nous donner des regrets de rentrer en Bretagne.
ajaccio-01

ajaccio-02La fin du périple Corse est proche. Nous prenons l'avion demain matin.
Au final que des bonnes choses: des paysages superbes, de belle balades, des routes pleines de virages, un très bon accueil et une envie de revenir.

 

Samedi 15 juin:

dernières photos depuis notre chambre avant de gagner l'aéroport.
ajaccio-03

ajaccio-04

FIN

*******************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 15:04

Nous quittons Bonifacio à regret car nous avons beaucoup apprécié cette ville et cette région.
Sur la route vers Sartène nous faisons un petit détour par Figari connue pour son aéroport qui dessert le sud de la Corse. Pas grand chose à voir dans cette ville en dehors de l'église  en plein nettoyage et du petit cimetière.
figari-02

figari-01

figari-03

figari-04

figari-05

figari-06On arrive à Sartène vers midi et avons un peu de mal à trouver notre hôtel qui est un peu en dehors de la vieille ville. L'hôtel San Damaniu sera notre meilleur souvenir hôtelier de tout notre séjour. Depuis la terrasse des chambres on a une belle vue sur la vallée et sur la ville.
sartene-01

sartene-02Il est encore trop tôt pour prendre possession de notre chambre et la réceptionniste nous conseille de partir à pied vers la vieille ville et d'y déjeuner. Il commence à faire très chaud (plus de 30°) et la marche sous le soleil nous semble pénible. Un peu d'ombre en arrivant est la bienvenue.
Sartène, sous-préfecture du département de Corse-du-Sud, se situe dans les montagnes, à quatorze kilomètres de Propriano.
Sartène est, par sa superficie, la plus grande commune de Corse et la onzième des communes de France métropolitaine.
Par ses abords, Sartène semble être un prolongement de la montagne. Selon Prosper Mérimée, Sartène est "la plus corse des villes corses" comme on peut le lire sur un panneau à l'entrée de la petite ville.
sartene-05

sartene-06

sartene-07

sartene-08

sartene-09L'église Santa Maria Assunta:sartene-10

sartene-11

sartene-14

sartene-13

sartene-15Nous déjeunons à une terrasse bien ombragée de la place principale de la ville et parcourons à nouveau les petites rues de la vieille ville.
sartene-17

sartene-18 sartene-19
5 sartene-20

Retour à l'hôtel sous un soleil de plomb. Nous pouvons avoir accès à la chambre et nous en profitons pour faire ce que les habitants du coin savent si bien faire: une petite sieste.
Bien reposés nous partons ensuite vers le Cap de Roccapina et le rocher du Lion.

Capu di Roccapina est au Sud du triangle de la région du Sartenais, dont la côte aux pointes rocheuses et déchiquetées, est préservée (les 2 autres angles étant Campomoro, au Nord-Ouest, et Sartène, juste au Nord). Il fait partie de la commune de Sartène dont le territoire est le plus étendu de Corse.

L'avancée dans la mer sépare le golfe de Roccapina au nord, de la Cala di Roccapina au sud. Cette dernière se trouve en limite de la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio.

De part et d'autre du cap, se trouvent de remarquables plages : la grande plage d'Erbaju au nord, la plage de la crique de Roccapina au sud. À l'extrémité sud de celle-ci, se situe l'embouchure du ruisseau de Vangone.

La pointe rocheuse dont le point le plus haut se situe à 144 m d'altitude, est remarquable pour le spectacle qu'elle offre au visiteur. Ce culmen est nommé Lion de Roccapina.
roccapina-01

roccapina-02Le petit hôtel-restaurant situé en bord de route est tenu par une bretonne du Morbihan depuis de nombreuses années. Nous y prenons un verre bien frais.
roccapina-05L'intérieur est un peu rustique.
roccapina-03

roccapina-04Tout à côté on peut visiter un petit musée A casa di Roccapina
roccapina-16Taffoni è orii : le monde mystérieux des rochers de Roccapina. Ancienne maison cantonnière du col de Roccapina. Exposition, spectacle avec audioguide et sentiers de découverte.
Nous décidons de faire cette visite mais comme le musée ferme à 18h00 il faut faire vite. On peut voir des reconstitutions en maquettes de l'habitat ancien montrant l'utilisation des rochers comme abris.
roccapina-06

roccapina-07

roccapina-08

roccapina-09

roccapina-10A l'extérieur derrière le musée on peut parcourir un circuit pédagogique mais faute de temps nous n'en verrons qu'une petite partie.
roccapina-11

roccapina-12du haut des rochers on a une très belle vue en direction de Bonifacio.roccapina-13en sortant du musée on peut voir un "éléphant" dans les rochers.
roccapina-18Encore une bonne journée. Nous rentrons à l'hôtel. Pour une fois nous pourrons dîner sur place et nous en profitons pleinement. Le soleil se couche au loin et la journée se termine.
sartene-22

sartene-25

sartene-26

demain nous rentrons sur Ajaccio pour y passer notre dernière nuit en Corse.
A suivre donc ......

 

*****************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 10:13

Après une bonne nuit et un plantureux petit déjeuner sur la terrasse de l'hôtel devant le port, nous bouclons à nouveau les valises et reprenons la voiture.
bonifacio-010-2Nous remontons dans la ville haute pour aller nous garer au parking proche du cimetière marin. A cette heure assez matinale il n'y a aucun problème  et nous serons pratiquement seuls pour visiter le cimetière.
Face aux bouches de Bonifacio, situé sur un petit plateau appelé le Bosco, ce cimetière de tombeaux blancs orientés face au soleil couchant est connu comme étant l'un des plus beaux cimetières de Méditerranée.
Cela change complètement de nos cimetières bretons.
bonifacio-cimetiere-28

bonifacio-cimetiere-01

bonifacio-cimetiere-02

bonifacio-cimetiere-05

bonifacio-cimetiere-06

bonifacio-cimetiere-07 bonifacio-cimetiere-03
bonifacio-cimetiere-08 bonifacio-cimetiere-11
bonifacio-cimetiere-13 bonifacio-cimetiere-14

Les tombes des légionnaires sont malheureusement un peu à l'abandon.
bonifacio-cimetiere-09

bonifacio-cimetiere-10

bonifacio-cimetiere-15

bonifacio-cimetiere-12Du cimetière on rejoint très facilement les remparts et un chemin de ronde bien escarpé et la vue sur l'entrée du port de Bonifacio est de toute beauté.
bonifacio-cimetiere-16

bonifacio-cimetiere-20

bonifacio-cimetiere-18

bonifacio-cimetiere-17

bonifacio-cimetiere-19

bonifacio-cimetiere-22

bonifacio-cimetiere-23

bonifacio-cimetiere-24

bonifacio-cimetiere-29

bonifacio-cimetiere-25

bonifacio-cimetiere-27
bonifacio-cimetiere-26

Le soleil est toujours de la partie quand nous quittons Bonifacio pour nous diriger vers Figari et Sartène.

 

A suivre ......

******************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 16:17

Après la promenade en mer des articles précédents, nous prenons le petit train pour gagner la citadelle aussi appelée "ville haute" car on nous a déconseillé d'y aller en voiture à cause des soucis de parking. Le conseil était bon en effet.
Le petit train fait sa grimpette tranquillement et nous laisse devant le monument de la légion place Bir-Hakeim.

bonifacio-058 bonifacio-064

Non loin de là voici l'église Saint Dominique:
bonifacio-065

bonifacio-066

bonifacio-067

bonifacio-070La légion a été présente pendant plus de 20 ans à Bonifacio après la guerre d'Algérie mais les batiments sont à l'abandon.
bonifacio-073Nous nous promenons un peu au hasard dans les vieilles rues.
bonifacio-052

bonifacio-084

bonifacio-075 bonifacio-076
bonifacio-077 bonifacio-085

bonifacio-083des remparts on a une très belle vue sur les falaises et le port.bonifacio-078

bonifacio-081

bonifacio-082

bonifacio-088

bonifacio-089Voici l'église Sainte Marie Majeure. L'existence de cette église est attestée dans les archives dès 1238. Elle a probablement été construite au XIIe siècle par les Pisans. Mais la présence du blason de la république de Gênes sur l'un des portails semble indiquer qu'elle a été partiellement reconstruite par la suite par les Génois. Elle est considérée comme le bâtiment le plus ancien de la ville. Le clocher fut quant à lui construit au XIVe siècle.

bonifacio-091 bonifacio-094

bonifacio-092

bonifacio-093

bonifacio-095

bonifacio-090la journée a été longue. Nous redescendons tranquillement vers notre hôtel.
bonifacio-099

bonifacio-097Un joli "petit" yacht est venu s'amarrer devant notre hôtel.
bonifacio-100

bonifacio-101Après un bon repas dans un des restaurants du port nous rentrons à l'hôtel. Une bonne nuit nous attend.
Demain nous partons en direction de Sartene qui sera notre avant dernière étape.

A suivre ......

 

****************************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 09:30

Voici la suite de la balade en mer vers les Iles Lavezzi.
Après avoir quitté l'île Lavezzo et son phare on se dirige vers l'île de Cavallo.
L'île de Cavallo fait partie de l'archipel des Lavezzi, dans les bouches de Bonifacio (le détroit entre la Corse et la Sardaigne). Elle se situe à 2,3 km de la côte, à l'est du cap Sperone et du port de Piantarella, sur le territoire de la commune de Bonifacio. C'est la zone d'habitation la plus au sud de France métropolitaine.
bonifacio-bateau-037

bonifacio-bateau-038

bonifacio-bateau-039

bonifacio-bateau-040L'île des milliardaires:
Depuis 1970 de luxueuses résidences secondaires s'y sont construites, ainsi qu'un petit aérodrome, un port et une marina.
La fortune ou la notoriété de certains propriétaires de villas sur l'île, et le fait que les bateaux de promenade « grand public » se contentent de passer au large, les guides insistant bien sur le caractère « privilégié » de ses habitants, ont valu à Cavallo son surnom d'« île des milliardaires ».
Cependant, la construction de nouvelles habitations est bloquée depuis plusieurs années par les autorités à la suite de problèmes d'assainissement, et on peut trouver un peu partout sur l'île des chantiers à l'abandon.
bonifacio-bateau-041

bonifacio-bateau-042Voici la villa d'une célèbre princesse de la principauté proche de Nice.....
bonifacio-bateau-043

bonifacio-bateau-044C'est donc l'île des SDF (sans difficultés financieres) et RMIste (revenu mensuel illimité), Nous passons maintenant devant la maison des Schtroumpfs (ainsi nommée par l'équipage du bateau).
bonifacio-bateau-048Tout parait calme, certaines maisons se voient à peine de la mer.
bonifacio-bateau-045

bonifacio-bateau-047on contourne l'île pour se diriger vers la plage de Piantarella.
bonifacio-bateau-049

bonifacio-bateau-051le bateau longe la côte vers la pointe de Sperone et le Capo Pertusato.
bonifacio-bateau-052

bonifacio-bateau-053

bonifacio-bateau-054Voici maintenant le domaine de Sperone et son golf. On aperçoit aussi ce que certains appellent le mur de la honte.
Juste en face de ce petit paradis, sur la grande île même, à la pointe de Spérone, on a édifié une manière de Club Med pour des gens plutôt aisés. Point de têtes couronnées mais des personnalités sans gros soucis d’argent ; on y voit, paraît-il Bernard Kouchner (ministre), Martin Bouygues (fils de son père), Jean Bousquet (ex-PDG de Cacharel), entre autres. Ce n’est plus Cavallo, c’est sa banlieue, mais sa banlieue chic. Le Domaine  dispose de gros atouts. Villas de prestige, louées à des prix astronomiques, mais tranquilles ; le lotissement est entièrement ceinturé de murs ; une plage dite privée (tiens, encore…), elle-même surplombée par une perle rare : un golf de  80 hectares  entretenu avec un soin méticuleux et abondamment arrosé comme il se doit.  C’est très vert, c’est très beau.
Si vous rêvez d’un endroit discret pour les vacances, ne cherchez plus… Juste un détail : en juillet/août 2010, pour un 130 m², il fallait compter dans les 7 500 €.
… Par semaine.
bonifacio-bateau-055

bonifacio-bateau-057Le retour vers Bonifacio se fait plus près de la côte qu'à l'aller.
bonifacio-bateau-059

bonifacio-bateau-060

bonifacio-bateau-061 bonifacio-bateau-065
bonifacio-bateau-063 bonifacio-bateau-067
bonifacio-bateau-062 bonifacio-bateau-068

bonifacio-bateau-072 sur la photo suivante on peut voir une diagonale dans la falaise: c'est l'escalier du roi d'Aragon.
Taillé par l'homme directement dans la roche calcaire bonifacienne, cet escalier est composé de 187 marches, selon une inclinaison d'environ 45°.
Selon la légende, il aurait été creusé en une seule nuit par les troupes du roi d'Aragon Alphonse V le Magnanime lors du siège de Bonifacio de 1420. Plus probablement, cet escalier aurait été réalisé sur une durée plus longue par les moines franciscains pour accéder à une source d'eau potable située en bas de cet escalier et à une grotte en contrebas.
bonifacio-bateau-074

bonifacio-bateau-076passage rapide dans une des grottes de la falaise. Le bateau y rentre entièrement.bonifacio-bateau-078

bonifacio-bateau-079

bonifacio-bateau-084

bonifacio-bateau-085
bonifacio-bateau-088On longe à nouveau les falaises pour se diriger vers l'entrée du port de Bonifacio
et le petit phare de la Madonetta
bonifacio-bateau-082

bonifacio-bateau-083retour dans le goulet en passant encore devant les beaux bateaux au mouillage.
bonifacio-bateau-087

bonifacio-bateau-089

bonifacio-bateau-092

bonifacio-bateau-093

bonifacio-bateau-094

bonifacio-bateau-096

bonifacio-bateau-099Fin de la promenade en mer. La visite de Bonifacio continuera dans le prochain article.

 

*************************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 14:26

Après la matinée passée à se promener sur les quais du port et après un déjeuner rapide dans un des nombreux restaurants, on se dirige vers l'embarcadère des vedettes. La promenade devrait être très agréable car le beau temps est de la partie.
bonifacio-039

bonifacio-039-2

bonifacio-038

bonifacio-040

bonifacio-042

bonifacio-043C'est parti. On se dirige vers la sortie du port qui est au fond d'un long goulet.
bonifacio-044

bonifacio-bateau-002

bonifacio-bateau-003

bonifacio-bateau-004

bonifacio-bateau-005

bonifacio-bateau-006

bonifacio-bateau-007

bonifacio-bateau-010

bonifacio-bateau-009

bonifacio-bateau-012Une fois sortis du goulet on longe les falaises blanches

bonifacio-bateau-011 bonifacio-bateau-013
bonifacio-bateau-014 bonifacio-bateau-015

bonifacio-bateau-016

bonifacio-bateau-017On commence à voir les îles Lavezzi avec le monument dédié aux morts de la Sémillante.bonifacio-bateau-018La frégate Sémillante quitta le port de Toulon le 14 février 1855, commandée par le capitaine Jugan, à destination de la Crimée (mer Noire) pour apporter aux forces françaises des vivres, des renforts en troupe et en matériel pour faire la guerre à la Russie.

Son équipage était de 293 hommes outre son état-major. À son bord a pris place un détachement de 393 militaires de l’armée de terre avec un matériel important (canons, mortiers, munitions, vivres…).

Elle fut prise dans une violente tempête au large de la Sardaigne et son commandant décida de passer par les bouches de Bonifacio, aux îles Lavezzi, dans une zone de brisants et d’écueils. Poussée par une rafale du sud, elle vint se heurter avec une vitesse de 12 nœuds sur un rocher sous-marin signalé par une bouée. Broyée par le choc, elle a coulé par le fond dans la nuit du 15 au 16 février 1855, corps et biens, tout a été instantanément englouti.

Le 18 février les premiers cadavres, certains complètement déchiquetés, sont ramenés sur les grèves par les courants. Ils seront tous inhumés sur l’île, faute de moyens de transport, par une corvée de 50 soldats détachés en renfort des marins. Le 20 le nombre de corps inhumés s’élève à 250.

Finalement des plus de 700 hommes embarqués à bord de la Sémillante, seuls le capitaine Jugan et l’aumônier seront identifiés parmi les 560 qui reposent dans les deux cimetières de l’île. Les autres corps ne seront jamais retrouvés. (source: wikipédia)
bonifacio-bateau-019

bonifacio-bateau-020 L'archipel des Lavezzi, d'une superficie émergée d'environ 200 hectares et d'une altitude maximale de 39 mètres, se situe dans les bouches de Bonifacio. C'est l'un des endroits les plus dangereux de la Méditerranée pour la navigation, à cause du grand nombre de récifs dans un détroit de faible largeur parcouru par de forts courants.

L'archipel comprend, du nord au sud :
L'île Porraggia
L'île Ratino
L'île Piana
Les îles Sperduto et l'écueil de Sperduto, le plus à l'est de l'archipel
L'île de Cavallo, la seule à être habitée, avec ses deux îlots : San Baïnso et Camaro Cant
L'île Lavezzo sur laquelle se situe le phare construit dès 1874.
Le bateau accoste à la petite cale sur l'île Lavezzo pour y déposer des voyageurs et en reprendre d'autres. Nous restons à bord.
bonifacio-bateau-022

bonifacio-bateau-023

bonifacio-bateau-026

bonifacio-bateau-027

bonifacio-bateau-028 

bonifacio-bateau-030

 

bonifacio-bateau-032Ceux là attendront le prochain bateau.
bonifacio-bateau-033Le petit phare de l'île Lavezzo.
bonifacio-bateau-035

bonifacio-bateau-034 bonifacio-bateau-036

 
la promenade continue dans le prochain article.

 

*************************************************** 

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 10:25

Levés de bonne heure comme d'habitude, nous quittons Porto-Vecchio vers 09h00 et faisons route directe vers Bonifacio. Grand coup de chance, nous trouvons notre hôtel tout de suite en arrivant sur le port. Comme il y a un parking attenant, nous garons la voiture avant la ruée des touristes.
bonifacio-002

bonifacio-003le quai nord situé devant l'hôtel est en plein travaux mais cela n'est pas gênant. La vue depuis la terrasse est superbe.
bonifacio-001

bonifacio-004

bonifacio-006Il est trop tôt pour prendre possession de notre chambre. Nous partons à pied nous promener le long des quais.
bonifacio-007

bonifacio-008On voit notre hôtel sur le quai opposé.
bonifacio-009on continue vers le port de commerce en passant devant quelques bateaux de pêcheurs.
bonifacio-011

bonifacio-012

bonifacio-013de très beaux bateaux tant à voile qu'à moteur sont mouillés dans le port. bonifacio-014

bonifacio-016

bonifacio-017

bonifacio-018vue sur la citadelle que nous visiterons plus tard dans la journée.
bonifacio-019

bonifacio-020le ferry qui mène en Sardaigne est à son poste.bonifacio-021

bonifacio-025

bonifacio-026

bonifacio-026-2Voici l'église Saint Erasmebonifacio-031

bonifacio-030

bonifacio-028

bonifacio-029on revient vers l'hôtel par la contre allée bordée de commerces et de restaurants.
bonifacio-032

bonifacio-034

bonifacio-034-2

bonifacio-035

bonifacio-036en passant devant le guichet des promenades en mer nous prenons des billets pour la promenade vers les bouches de Bonifacio et les îles Lavezzi ce qui occupera une partie de l'après midi et qui sera l'objet du prochain article.bonifacio-037A suivre.......

 

******************************************************************


Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 15:36

Le réveil connait bien son travail et se manifeste à 07h30 comme d'habitude. Donc routine habituelle, toilette, petit déjeuner à l'hôtel (pas super celui-ci ...) et on part faire un tour vers Piccovagia et la plage de Palombaggia. La route est sinueuse et un peu trop éloignée de la mer que l'on aperçoit seulement par moment.
palombaggia-01

palombaggia-02

palombaggia-03

palombaggia-04Après cette boucle on repart vers Porto Vecchio en longeant le port.
porto-vecchio-port-01

porto-vecchio-port-02

porto-vecchio-port-03

porto-vecchio-port-04

porto-vecchio-port-05 porto-vecchio-port-06
porto-vecchio-port-07 porto-vecchio-port-08

porto-vecchio-port-10

porto-vecchio-port-11On repart sur la D368 que nous avions empruntée la veille mais cette fois nous poursuivons au delà du barrage de l'Ospédale en direction de Zonza. Le soleil est de retour et la route est beaucoup plus agréable que la veille.
Traversée de la forêt de Barocaggio Marghese.porto-vecchio-port-12

fleurs-corse-01 fleurs-corse-02 fleurs-corse-04

Nous voici à Zonza, gros bourg dans la montagne.
Zonza, est une commune de la Corse du Sud, de 2132 habitants (recensement Insee 2009) qui s’étend sur un vaste territoire de 134,46 km², du centre de l'île (1200 m d’altitude, et 322 habitants) jusqu'au littoral (1810 habitants).
C'est donc un territoire scindé en deux, dont l'arrière-pays, et le littoral ont un fonctionnement indépendant l'un de l'autre du point de vue économique.
Le chef-lieu (Zonza) situé dans l'arrière-pays montagnard de l'île est un véritable carrefour routier mais l'enclavement est réel par rapport aux grands centres urbains.
zonza-01

zonza-02

zonza-03

zonza-05

zonza-08Déjeuner d'une omelette-frites dans un petit restaurant. Nous sommes servis par une jeune roumaine embauchée pour la saison et qui avoue s'ennuyer dans un village un peu perdu. Nous quittons Zonza vers 13h30 pour le col de Bavella où l'on peut voir la statue de "Notre Dame des Neiges".
bavella-01Il y a beaucoup de voitures et autocars sur le parking. Le col est au point de départ de nombreuses randonnées. Le fameux GR20 y passe.
Les aiguilles de Bavella (I Forchi di Bavedda en corse) dominent le col du même nom (Bocca di Bavedda, 1 218 m) reliant l'Alta Rocca à la côte est de la Corse. Le massif est moins élevé et pourtant bien plus fréquenté que celui des aiguilles de Popolasca. Le site se caractérise par des pics déchiquetés, de grandes murailles rocheuses et des pins tordus par le vent.
col-de-bavella-02

col-de-bavella-03La statue Notre Dame des Neiges et ses ex-voto ( offrandes en demande d'une grâce ou en remerciement) veillent sur la montagne.
bavella-02

bavella-03 bavella-04
bavella-05 bavella-06

bavella-08

bavella-09 bavella-10 bavella-13

bavella-14

bavella-16 bavella-18 bavella-11

On repart ensuite vers Solenzara par le col de Larone et une route aux centaines de virages. Pour la première fois depuis notre arrivée un petit groupe de cochons en liberté se promène sur la route et nous sommes plusieurs voitures à stopper pour prendre des photos.
cochon-corse-02

cochon-corse-03Même pas peur .....

bavella-19 cochon-corse-01

Il y a quelques petits qui têtent encore.
cochon-corse-06

cochon-corse-04 cochon-corse-07 cochon-corse-08

On retrouve la grande route à Solenzara et on redescend vers Porto-Vecchio avec un détour vers la belle plage de Pinarellu.
pinarellu-01

pinarellu-02

pinarellu-03 pinarellu-04
pinarellu-11 pinarellu-05

A moins de 10 mètres de la plage on est en plein dans le cimetière.
pinarellu-12

pinarellu-08

pinarellu-06 pinarellu-07
pinarellu-09 pinarellu-13

Nous sommes de retour à l'hôtel vers 18h00. Un peu de repos puis dîner en ville dans la citadelle. Demain nous prenons la route vers le sud. Bonifacio sera notre prochaine étape.
A suivre donc .....

**********************************************************   

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:55

Lundi 10 juin, réveil à 07h30. La pluie est encore là, le balcon est mouillé. Petit déjeuner et on refait les valises (cela devient une corvée mais bon ce sont les vacances ...). Encore quelques gouttes de pluie au moment de charger la voiture mais ce seront les dernières de notre séjour en Corse.
corte-01Nous prenons la route à 10h00 en direction d'Aléria par la N200 puis nous continuons sur la N198 qui longe toute la côte orientale de la Corse de Bastia à Bonifacio. Traversée de Ghisonaccia et nous arrivons à Solenzara (notre génération associe ce nom à la chanson de Tino Rossi).
Nous nous garons au parking et partons à pied vers le port. En chemin nous visitons la petite église Saint Paul qui est fort jolie avec son clocher déporté.
solenzara-02

solenzara-10

solenzara-01

solenzara-03

solenzara-05 solenzara-06
solenzara-07 solenzara-08
solenzara-04 solenzara-09

Une petite pause café dans un des nombreux bars qui bordent le port et petite promenade le long du port de plaisance. Le ciel est encore un peu chargé mais cela ne va pas durer bien longtemsp.
solenzara-11
solenzara-12

solenzara-13

solenzara-14Le prochain arrêt sera Porto Vecchio . Gros  coup de chance nous trouvons une place pour la voiture devant notre hôtel le Best Western. Il fait partie de la même chaine que celui d'Ajaccio mais malheureusement pour le même prix la chambre est ridiculement petite. Nous ferons avec.
porto-vecchio-20 Départ à pied vers la vieille ville en passant devant la mairie. Porto Vecchio étant ville de départ du Tour de France le 29 juin un podium est déja en place et toute la ville se prépare pour cet évènement. Tout est nickel, les rues sont bien propres, pas un papier ne traine. C'est très agréable à voir.
porto-vecchio-01Nous continuons vers la vieille ville en passant devant de nombreuses boutiques de luxe. On se rend ainsi compte que Porto Vecchio est une station touristique très prisée.
porto-vecchio-02

porto-vecchio-03Nous voici devant l'église Saint Jean Baptiste.
Située au cœur de la ville, elle porte le nom du patron de Porto-Vecchio. Sa construction fut terminée au XIXème siècle et son histoire n’est pas banale… En effet, lorsque les habitants des campagnes arrivèrent dans la ville, ils voulurent retrouver la même architecture que leurs églises. La clocher de l’église Saint Jean-Baptiste est donc une réplique de celui de la ville de Quenza, la « capitale » de l’arrière pays. L’église n’est en fait pas tout à fait finie, au départ deux colonnes et un patio devaient être construits. Mais ce sont les dons des habitants qui ont permis à l’église d’exister telle qu’elle est aujourd’hui, or le manque d’argent a limité les projets. Mais peu importe, je suis restée fascinée par la beauté de son architecture et de ses pierres.
porto-vecchio-04

porto-vecchio-05 porto-vecchio-06 porto-vecchio-07
porto-vecchio-08 porto-vecchio-09 porto-vecchio-12

Juste en face, on peut également admirer la chapelle Santa Cruce datant du XVIIème siècle, qui appartenait à la seule confrérie corse de Porto-Vecchio.
porto-vecchio-14Nous voici devant la porte Génoise qui offre une très belle vue sur le port, les marais salants et le golfe.
porto-vecchio-16

porto-vecchio-19

porto-vecchio-17

porto-vecchio-18L'estomac commence à réclamer et nous déjeunons tout près de cette porte avec vue sur le port. Nous repassons par l'hôtel pour nous reposer un peu et nous partons ensuite vers l'intérieur pazr la D368 qui s'avère être très, très sinueuse. Paysage de forêt, de maquis et de montagnes. On arrive à l'Ospédale mais le temps se gate, la brume descend sur le plan d'eau du barrage de l'Ospédale qui constitue la principale réserve d'eau de la région.
porto-vecchio-21

porto-vecchio-22

porto-vecchio-23

porto-vecchio-24

porto-vecchio-25Le températue est tombée à 13° et la brume se fait de plus en plus épaisse. Nous préférons faire demi-tour et redescendons vers Porto-Vecchio.  Diner en ville et retour à l'hôtel pour la nuit.
Le programme du lendemain est prévu. Ce sera Zonza, le col de Bavella,  le col de Larone et descente vers Solenzara avant de revenir à Porto Vecchio.

A suivre......

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 15:56

Après avoir vu les gorges de la Restonica (article précédent), nous retraversons Corte pour nous diriger vers Venaco et Vivario par la N193 et cela en partie sous la pluie. Nous stoppons à Venaco vers 12h30 pour déjeuner. Il pleut toujours et il fait un peu froid. Le restaurant "U Campanile" est situé sur la place de la mairie et nous dégustons un repas typique: soupe corse, cannellonis  et courgettes au brocciu, tarte maison et pour terminer le patron nous offre un petit verre de liqueur de myrte. Nous gardons un bon souvenir de ce restaurant.
On reprend la route vers Vivario et nous apercevons le fort de Pasciolo de sinistre réputation.fortin-pasciola-01

fortin-pasciola-02

fortin-pasciola-03Nous prenons alors laD69 en direction de Ghisoni par le col de Sorba.
sorba-01

sorba-02

sorba-03Traversée de Ghisoni et on emprunte la D344 et l'on passe le défilé de Strette et le défilé de l'Inzecca.
ghisoni-01

inzecca-01

inzecca-02

inzecca-03la route devient pénible tellement il y a de virages et de part et d'autre on ne voit que des rochers et du maquis.
On se dépèche de rejoindre la côte orientale vers ALERIA. Avant de traverser la ville un panneau nous invite à visiter la ville antique. Notre guide vert confirme l'intérêt du site et nous gagnons le parking.
Direction le fort de Matra qui abrite le musée Jérome-Carcopino que l'on visite avant d'aller sur le site antique.
aleria-04

aleria-05

aleria-06

aleria-07

aleria-10 aleria-11 aleria-08
aleria-12 aleria-15 aleria-16
aleria-17 aleria-13 aleria-18

En sortant du musée on voit l'église Saint Marcel construite sur le site d'une ancienne cathédrale romane avec des pierres provenant de la ville romaine.

aleria-02 aleria-03

Un chemin nous conduit vers les ruines de la ville antique à 300 mètres de là. Le soleil est revenu.
aleria-19

aleria-20

aleria-21

aleria-22

aleria-23

aleria-24

aleria-25 aleria-26 aleria-27
aleria-28 aleria-29 aleria30
aleria-30 aleria-31 aleria-33

on quitte le site antique et on reprend la route N200 vers Corte.
aleria-32A quelques kilomètres avant Corte on quitte la route pour aller vers le petit village de Santa Lucia di Mercurio dont nous avions entendu parler dans l'émission de FR3 "les carnets de Julie" consacrée à cette région. Route typiquement corse pour atteindre le village situé en hauteur. Le village est tout petit mais sympathique.
santaluciadimercurio-01

santaluciadimercurio-02

santaluciadimercurio-03

santaluciadimercurio-04

santaluciadimercurio-07

santaluciadimercurio-05 santaluciadimercurio-06

de là nous rentrons vers Corte en passant par le village de Tralonca.santaluciadimercurio-08

tralonca-02

tralonca-03

tralonca-04

tralonca-05la journée se termine. Nous dînons dans Corte et regagnons notre maison d'hôtes.
Prochaine étape: Porto Vecchio.

 

********************************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 11:04

Dimanche 09 juin. Voilà maintenant une semaine que nous sillonnons la Corse et même pas de grasse matinée. Nous prenons le petit déjeuner dans la salle commune de la maison d'hôtes et comme les 5 chambres sont occupées nous nous retouvons à dix autour de la grande table. Petit déjeuner copieux et convivial.
La pluie a fait son apparition mais nous décidons de partir comme prévu vers la vallée de la Restonica. Il ne fait que 15° quand nous prenons la route.
Celle ci longe le cours de la rivière sur environ 15 kilomètres jusqu'aux bergeries de Grotelle ou le parking payant est obligatoire.
restonica-003

restonica-001

restonica-002

restonica-004Me voici sur le pont de Tragone à moins de 5 kms du sommet. On est déja à près de 1.000 mètres d'altitude et le thermomètre de la voiture ne marque plus que 12°.restonica-005

restonica-006

restonica-007La Restonica est une rivière qui prend sa source au Lac de Melo à 1711 mètres d'altitude sur le Monte Rotondo. Son cours est de 18 kms avant de rejoindre le Tavignano à Corte.
Son parcours est parsemé de cascades et de piscines naturelles d'eau limpide et fraîche, dans sa première partie, puis devient moins accidenté dans le reste de la vallée.
L'accès aux gorges pour les véhicules se fait depuis Corte par la D623. Vu l'étroitesse de la route, il est recommandé de partir tôt le matin afin d'avoir le flux des véhicules dans le même sens, c'est-à-dire vers le fond des gorges. L'accès au vaste parking est payant, offrant la sécurité du stationnement et de la restauration. (extrait de Wikipédia).
Une légende raconte qu'une année de forte sécheresse, seule cette rivière continuait de couler. Le nom de Restonica serait apparu à cette période où l'on disait de la rivière " elle reste unique ".
Arrivée au parking au dessus des bergeries. Le temps est très gris et une petite pluie tombe. Il ne fait plus que 10/11° et nous enfilons un pull. La pluie s'arrête environ 20 minutes et nous en profitons pour faire quelques photos.
restonica-008

restonica-009

restonica-010

restonica-011

restonica-014

restonica-012 restonica-013

A 1375 mètres d'altitude les bergeries de Grotelle sont juste en contrebas du parking. Ce sont de vieilles constructions de pierres sèches qui furent la halte traditionnelle des troupeaux sur le sentier du lac de Melo.
restonica-015

restonica-016

restonica-017Il faut profiter de l'accalmie pour se promener autour des bergeries.restonica-018

restonica-019

restonica-020

restonica-021

restonica-022

restonica-024

restonica-023 restonica-026

restonica-025

restonica-028

restonica-029La pluie recommence, alors on se dirige vers le cabanon qui abrite la petite épicerie/buvette.restonica-031

restonica-032

restonica-033un petit café au chaud pour nous et casse croute pour d'autres.restonica-034

restonica-036Un bon feu dans le poêle en fonte réchauffe l'atmosphère.
restonica-035On n'oublie pas les nourritures terrestres.

restonica-037La pluie s'est arrêtée et comme nous ne partirons pas en randonnée vers les sommets, il ne nous reste plus qu'à reprendre la route aux dizaines de virages pour redescendre vers Corte.
Notre périple du reste de la journée sera détaillé dans le prochain article.

 

***************************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 15:50

Après avoir pris possession de notre chambre d'hôte, nous repartons en direction de Corte pour monter à la citadelle et visiter le Musée. La citadelle ne se visite qu'avec le musée.
La citadelle de Corte (surnommée nid d'aigle) est une citadelle du XVIIIe siècle construite autour d'un château du XVe siècle et « musée de la Corse » de 1984 . La citadelle est classée aux monuments historiques depuis le 10 août 1977.
corte-025

corte-027

corte-033

corte-033-2

corte-034

corte-035

corte-036

corte-038du pied du nid d'aigle on a une belle vue sur la ville en dessous.
corte-037

corte-039

corte-040Le musée régional d’Anthropologie de la Corse a été inauguré le 21 juin 1997.
Il est né de la volonté de la Collectivité Territoriale de Corse de doter l’île d’un équipement culturel de haut niveau. Il est aussi le témoignage de l’attachement des insulaires à leur patrimoine.
Située dans la citadelle de Corte, site historique et patrimonial, la caserne Serrurier abrite les collections du musée. C’est à l’issue d’un concours international que l’architecte Andrea Bruno se voit confier, en 1991, la rénovation et la réorganisation de cet espace. Une réhabilitation qui a fait de ce lieu un espace lumineux, ample et aéré, ouvert sur l’extérieur, propice à la découverte d’une culture et en harmonie avec le site déjà exceptionnel.Deux grands espaces occupent le musée:
La galerie du « Musée en train de se faire »

Le Musée s’intéresse à la Corse d’aujourd’hui, à ses aspects sociaux, économiques et culturels. Les tentatives d’industrialisation, le développement du tourisme et la quête identitaire des Corses en sont les thèmes essentiels. (extrait du site du musée)

musee-corte-01

musee-corte-08

musee-corte-03 musee-corte-04 musee-corte-10
musee-corte-05 musee-corte-06 musee-corte-07

musee-corte-09

La galerie Doazan:
La découverte de la Corse, l’invention du patrimoine insulaire, le pastoralisme y sont étudiés et mis en valeur. Trois mille objets de la Corse traditionnelle ont ainsi été réunis par le père Louis Doazan, un des pionniers de l’ethnographie corse.
musee-corte-25

musee-corte-12

musee-corte-14

musee-corte-13

musee-corte-15

musee-corte-16

musee-corte-17

musee-corte-18 musee-corte-19 musee-corte-20
musee-corte-21 musee-corte-22 musee-corte-23

 

musee-corte-24On ressort de là par une belle porte qui débouche sur la vieille ville.
corte-032-2Voilà un petit aperçu de ce musée que nous avons trouvé fort intéressant.
La journée n'étant pas finie, nous décidons de partir en reconnaissance vers la vallée de la Restonica que nous prévoyons de visiter plus à fond le lendemain.
Au départ de Corte, au cœur de la Corse, les gorges de la Restonica offrent de multiples possibilités de baignades et de randonnées. Une route sinueuse permet d'atteindre les bergeries de Grotelle qui sont le départ vers les lacs de Melo et Capitello.
restonica-01

restonica-04

restonica-06Nous n'empruntons cette route que sur 5 ou 6 kilomètres. Il est trop tard pour aller plus loin mais le peu que nous avons vu nous incite à y revenir. Il est temps de rentrer dîner à Corte et de passer une bonne nuit.
La suite dans le prochain article.

 

************************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 11:00

Samedi 08 juin. Nous quittons Saint Florent vers 09h00 par la D80 en direction d'Oletta. Notre première étape prévue est pour l'église San Michele que tous les guides nous invitent à découvrir.
On aperçoit de la route le petit village de Poggio d'Oletta avec des restes de brumes matinales.
oletta-01

oletta-02en bord de route on voit souvent des grandes citernes ou de grands bacs qui sont des réserves d'eau en cas d'incendie.
oletta-03du petit parking avant d'arriver à l'église San Michele on a une belle vue sur le Golfe de Saint Florent.
san-michele-01

san-michele-02Nous voici en vue de l'église San Michele de Murato dont l'aspect extérieur surprend par ses couleurs.
san-michele-03
San Michele est une petite église d'architecture romane, l'une des plus belles de Corse.
Datée du milieu du XII siècle sans doute vers 1140, elle a été consacrée vers 1280,. Elle fut édifiée alors que la Corse était gouvernée par Pise. Son style typiquement pisan, polychrome (bicolore), reconnaissable par l'alternance de pierres de couleurs verte (serpentine) et blanche (calcaire), assemblées en dessinant irrégulièrement des damiers et des zébrures, est semblable aux prestigieux édifices de Pise (tour, cathédrale et baptistère) et à de nombreuses églises de Toscane. L'édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1840. (source : wikipédia)
san-michele-04l'environnement est champêtre
san-michele-05

san-michele-23voici dans un tableau le reste des photos de cette église afin de ne pas trop alourdir cet article. Un clic sur les petites images vous permet de les voir en plus grand.

san-michele-23 san-michele-13 san-michele-18
san-michele-07 san-michele-09 san-michele-14
san-michele-16 san-michele-22 san-michele-20
san-michele-19 san-michele-15 san-michele-17

Quelques détails sur Murato avec ce  panneau:
san-michele-08Il est temps de reprendre la route vers Corte. En chemin on longe la voie de chemin de fer qui relie Bastia à Corte
train-corse-01

train-corse-02

train-corse-03Faute de temps nous n'avons pas pu l'emprunter alors que ce doit être une expérience très agréable. Nous nous consolons à la lecture du site http://train-corse.com/
On arrive à Corte vers 11h30 et là aussi le stationnement est difficile. Petite promenade dans Corte.
Cette ville de près de 7.000 habitants reste aujourd'hui la capitale de coeur des Corses.
corte-001

corte-002

corte-004-2

Capitale de la "nation corse" de Pascal Paoli entre 1755 et 1769 la ville de Corte a joué un rôle historique fondamental et son université fondée en 1765 (mais fermée de 1769 à 1981)  reste encore aujourd'hui la seule université de l'île.corte-008La place Paoli relie la très ancienne ville haute aux quartiers plus récents de la ville basse et en son centre on peut voir la statue en bronze de Pascal Paoli.

corte-004 corte-005

Petite grimpette vers la citadelle dans les rues de la vieille ville.
corte-010

corte-009-2

corte-011et nous allons déjeuner au restaurant "U campanile" en bordure de la place Gaffori
corte-029-2on peut voir les traces laissées par les balles lors du siège de 1746 sur le mur de la maison familiale.


Après le déjeuner nous allons prendre possession de notre chambre à la maison d'hôtes "l'Attracju" située à 2 kms de la ville. Très belle maison, chambre au confort moderne et propriétaire très agréable. Grand jardin avec parking, c'est une adresse à retenir.


Le reste de la journée avec la visite de la citadelle et du musée sera détaillé dans le prochain article.

 

****************************************************************


Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:28

Comme indiqué dans l'article précédent, nous partons en bateau vers le haut du Cap Corse jusqu'à l'île de la Giraglia.
macinaggio-05le bateau longe la baie de Tamarone avant de contourner les îles Finocchiarola (réserve naturelle)  cap-corse-01

cap-corse-02C'est la fin de la nidification mais il y a encore beaucoup d'oiseaux marins sur ces îlots inhabités.cap-corse-03Il n'y a plus que des vestiges de l'ancienne tour génoise.cap-corse-04

cap-corse-05On passe ensuite devant la Chapelle Santa Maria et la tour de Santa Maria della Chapiella dont ne subsiste qu'une moitié mais il faut s'en approcher pour le voir.
cap-corse-06

cap-corse-07

cap-corse-08

cap-corse-09

cap-corse-10un troupeau de vaches a squatté la plage.
cap-corse-11voici la pointe "Punta di Agnello" avec au fond l'île de la Giraglia. On arrive tout en haut de la Corse.cap-corse-12

cap-corse-13

cap-corse-14la tour di Agnello sur la pointe du même nom.cap-corse-15les plis de la roche.cap-corse-16

cap-corse-17Escale dans le petit port de Barcaggio pour y prendre des randonneurs à pied ce quileur permet de rentrer à Macinaggio sans avoir à refaire 2 à 3 heures de marche.cap-corse-18

cap-corse-19

cap-corse-20

cap-corse-21sur le chemin du retour, le bateau contourne l'île de la Giraglia pour que l'on puisse voir le phare et la tour.cap-corse-22

cap-corse-23

cap-corse-24

cap-corse-25retour au port et fin de la balade.cap-corse-26Encore quelques centaines de virages sur le chemin du retour vers Saint Florent. Nous flânerons un peu dans les rues autour du port avant de dîner tranquillement chez "Toinou"saint-florent-001

saint-florent-002

saint-florent-003

saint-florent-004

saint-florent-005La journée a été longue et fatiguante et une bonne nuit nous attend.
saint-florent-006 Demain nous partons en direction de Corte où nous passerons 2 nuits.

A suivre donc .......

 

****************************************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 11:00

Après une nuit très tranquille, il semble y avoir peu de monde à l'hôtel, la surprise du jour arrive. En effet il est impossible de relever le volet roulant de la chambre. Nous signalons le fait en allant prendre le petit déjeuner et nous prenons la route vers 09h00 par la route qui longe la côte ouest du Cap Corse.
Passage par la marine de Farinole et de Negru et Nonza. Les anciennes tours génoises sont nombreuses dans la région et se voient bien depuis la route. Pour en savoir plus sur ces tours vous pouvez consulter ce lienfarinole-01

nonza-01

nonza-02

Nonzanonza-03Dans tous les villages du Cap Corse, en bordure de route, mais toujours sur des positions en vue, s'élèvent d'imposantes sépultures. Construites par les émigrés capcorsins ou des familles de notables, ces demeures des morts combinent tombeaux et autels pour célébrations ce qui en fait de véritables chapelles funéraires. L'intérieur y est souvent orné de sculptures, de tableaux, de bougeoirs et d’ostensoirs précieux. L’extérieur peut être luxueux avec murs d'enceinte, portails, escaliers et jardins aménagés avec palmiers ou cyprès. Ces constructions rappellent celles des grandes lignées florentines ou romaines. Les familles insulaires viennent s’y recueillir au moins une fois par an, à la Toussaint. (source: http://www.destination-cap-corse.com/)
farinole-02

tombes-01

tombes-02

tombes-03

tombes-04Passage par Pino avant de traverser le Cap Corse par le col de Saint Lucie.
Chapelle Saint Roch à Pino.
pino-01Au col de Sainte Lucie on peut voir l'église du même nom et de là on a un aperçu sur une tour.
La tour de Sénèque : au dessus du col de Sainte-Lucie, à près de 600 mètres d'altitude, la tour de Sénèque offre l'un des plus beau panorama de l'île. La légende veut que le philosophe qui lui a donné son nom y ait séjourné. C'est le point de départ de nombreuses randonnées.
sainte-lucie-02

sainte-lucie-03

sainte-lucie-05

sainte-lucie-04

sainte-lucie-01La traversée du Cap Corse nous conduit sur la côte orientale au village de Luri et son petit port.
luri-01

luri-02

luri-03

luri-04

luri-05

luri-07

luri-09Il est bientôt l'heure de déjeuner et nous arrivons à la marine de Luri au petit port de Santa Severa où nous trouvons une table bien ombragée sous un grand tamaris.
luri-14

luri-12l'endroit est très calme et peu fréquenté.
luri-10

luri-11

luri-13

luri-15Nous reprenons la route vers le Nord jusqu'à Macinaggio.
Macinaggio (en corse Macinaghju) est la marine de Rogliano, située sur la pointe orientale du Cap Corse. Elle se trouve en bordure d'un site Natura 2000 protégé et classé, comprenant les îles de Finocchiarola et le domaine de Casinca.
En arrivant sur le port nous apercevons un bateau de promenade et nous décidons de prendre des billets pour une promenade en mer qui doit nous conduire tout en haut du Cap Corse.
macinaggio-03

macinaggio-01

macinaggio-02

macinaggio-05Les photos de cette promenade en mer seront à voir dans le prochain article.

 

***************************************************************

 

 


Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 15:48

Après le déjeuner sur le port de Saint Florent et avant d'aller à notre hôtel nous passons par l'ancienne cathédrale du Nebbio ou église Santa Maria-Assunta qui se trouve à l'emplacement de l'ancienne cité romaine. Il faut prendre rendez-vous pour la visiter donc nous nous contenterons d'en faire le tour.
saint-florent-011

saint-florent-013

saint-florent-014

saint-florent-010L'hôtel résidence Adonis où nous séjournons est un peu à l'écart de la ville au bout d'une petite route mal pavée et le coin est un désert. Nous avons un studio plutôt qu'une chambre. Rien de bien transcendant mais un beau balcon domine la piscine. Nous posons juste nos valises et partons en direction de Bastia.
Route très sinueuse et assez dangereuse.
Beaucoup de difficultés pour se garer à Bastia. Finalement nous trouvons une place près du port auprès du kiosque du sous marin "CASABIANCA" exposé sur la place Saint Nicolas.
Le Casabianca est un sous-marin de première classe, dit « de grande patrouille » du type « 1 500 tonnes » (coque Q.183) lancé en 1935 et entré en service en 1936. Il est resté célèbre pour s'être échappé de Toulon lors du sabordage de la flotte le 27 novembre 1942 afin de reprendre le combat contre les Allemands et les Italiens. Il s'illustra en participant à la libération de la Corse pendant la Seconde Guerre mondiale sous les ordres du capitaine de frégate Jean L'Herminier. Il assura la liaison entre la France occupée et l'état major de la France combattante basé à Alger.
bastia-03

bastia-06

bastia-01

bastia-04

bastia-07Nous décidons d'écourter notre visite de Bastia et de rentrer à Saint Florent pour aller voir la citadelle.
saint-florent-025

saint-florent-018

saint-florent-016

saint-florent-020

saint-florent-019

saint-florent-022

saint-florent-024le printemps pourri s'est fait sentir aussi en Corse et les abricots sont loin d'être mûrssaint-florent-023Retour sur le port de Saint Florent où il est très agréable de flâner avant de dîner.
saint-florent-026

saint-florent-027

saint-florent-028

saint-florent-029

saint-florent-030la nuit tombe et nous rentrons à l'hôtel.
saint-florent-031

saint-florent-032Une bonne nuit et demain ce sera la visite d'une partie du Cap Corse. La journée promet d'être longue.

 

**************************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 14:39

Après une pause je reprends le récit de notre périple en Corse. Nous en étions restés au 5 au soir avec un tour sur le port de Calvi en soirée.
Jeudi 06 juin, lever à 07h30 comme d'habitude. Nous irons prendre le petit déjeuner au 5ème étage du Grand Hôtel. La salle avec sa terrasse panoramique est superbe. C'est le plus bel endroit de l'hôtel avec vue sur la citadelle et la baie.
On refait les valises et vers 09h30 nous reprenons la route pour aller à Saint Florent où nous avons prévu de passer 2 nuits afin de visiter le Cap Corse.
La route est comme d'habitude pleine de virages mais sous le soleil c'est très agréable. Nous stoppons quelques instants dans le petit village de LUMIO.
lumio-01

lumio-02

lumio-03du haut du village on a une belle vue sur la baie de Calvilumio-04

lumio-05

lumio-06

lumio-08

lumio-07-760

lumio-09Petit détour ensuite par les Marines de Sant Ambroggiost-ambroggio-01

st-ambroggio-02

st-ambroggio-03Séance photo sur le port de l'Ile Rousse.
ile-rousse-01

ile-rousse-03

ile-rousse-05

ile-rousse-02

ile-rousse-04

ile-rousse-06

ile-rousse-07

ile-rousse-08

ile-rousse-09Après l'Ile Rousse la route devient encore plus sinueuse et longe le désert des Agriates. Nous arrivons en vue de Saint Florent.
saint-florent-001

saint-florent-002 Comme il est trop tôt pour aller à l'hôtel, nous faisons une petite promenade sur le port et en profitons pour déjeuner d'une pizza avec vue sur les bateaux.
saint-florent-003

saint-florent-004

saint-florent-005

saint-florent-007

saint-florent-006A suivre ........

 

*****************************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 16:51

Après un peu de repos à l'hôtel suite à la visite de la citadelle de Calvi, nous repartons en direction du port pour prendre l'air et dîner. Quelques santons dans une vitrine attirent l'oeil.
calvi-059

calvi-058On aperçoit au loin la neige sur les sommets qui culminent à plus de 2.000 mètres.
calvi-060Nous flânons sur le port après le dîner. La température ne dépasse pas les 20 degrés ce qui semble très frais pour un mois de juin et les Corses en sont les premiers surpris. Les lumières du port s'allument et les reflets dans l'eau aussi.
calvi-061

calvi-062

calvi-063

calvi-064

calvi-065

calvi-066

calvi-067La nuit est tombée et nous rentrons à l'hôtel. Demain nous ferons la route entre Calvi et Saint Florent.
A suivre donc .....

 

**************************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 18:41

Mercredi 05 juin. Nous sommes installés au Grand Hôtel de Calvi et de notre chambre on peut voir le port au dessus des toits. Le beau temps est revenu mais les températures restent agréables et un peu basses pour la saison.
calvi-014

calvi-015

calvi-016Nous partons à pied vers la citadelle.
calvi-018
calvi-019on passe devant le monument aux morts.calvi-020

calvi-021Un petit hommage à Christophe Colomb au pied de la citadelle.
calvi-022

calvi-023Nous arrivons maintenant dans l'enceinte de la citadelle de CALVI.
Construite par les Génois au XIIIème siècle, la citadelle de Calvi se dresse fièrement sur son promontoire rocheux...
calvi-010Ses murs imposants, ses jolies couleurs ocres se détachent sur le bleu profond de la mer et celui plus clair du ciel corse. Elle est là, à la fois repère, symbole, histoire...
A l'intérieur de ces remparts, les maisons serrées les unes contre les autres bordent des petites rues sombres, étroites et pentues au tracé parfois compliqué menant au Palais des Gouverneurs génois ou encore à la cathédrale Saint Jean-Baptiste... Il faut passer par le chemin de ronde qui offre une vue magnifique sur le golfe de CALVI ou on aperçoit les bateaux de croisière en escale.
calvi-024

calvi-025

calvi-026

calvi-027

calvi-029Une petite visite à la cathédrale s'impose.
calvi-030

calvi-031

calvi-032

calvi-034

calvi-033

calvi-035Promenade dans les vieilles rues de la citadelle.calvi-036

calvi-037Monument dédié au bataillon de choc qui débarqua en Corse en septembre 1943calvi-038Retour en ville par un rafraichissement bien mérité
calvi-040

calvi-041

calvi-042voici l'église Santa-Mariacalvi-050

calvi-043

calvi-045

calvi-048

calvi-049On redescend tranquillement vers notre hôtel avec un petit arrêt dans une épicerie typique.
calvi-053

calvi-054

calvi-055

calvi-056

calvi-057Nous retournons ensuite à l'hôtel pour nous rafraichir et nous reposer une moment. Vous verrez dans le prochain article les photos prises en soirée sur le port de Calvi.

 

*******************************************************

 

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 11:32

Mercredi 05 juin lever à 07h30 comme à l'habitude après une bonne nuit. Petit déjeuner et bouclage des valises.
Un peu déçus des photos des Calanche prises la veille, nous décidons de repartir vers PIANA car le soleil est revenu et nous espérons obtenir de meilleurs résultats.
calenche-001

calenche-002

calenche-003

calenche-004

calenche-005calenche-006

calenche-007

calenche-008

calenche-009

calenche-011

calenche-010Demi-tour et nous repartons en direction de Calvi. Le GPS indique 85 kms de route et une durée estimée de 2h30 ce qui s'avèrera finalement assez juste car il doit bien y avoir quelques centaines de virages sur cette route.
Un simple arrêt pipi près d'une vieille bergerie et nous arrivons à CALVI vers midi.
bergerie-01

bergerie-02

bergerie-03Impossible de se garer à l'hôtel, nous finissons par trouver une place sur le parking de la gare. Notre chambre n'étant pas disponible avant 14h00, nous partons déjeuner sur le port.
calvi-002

calvi-001

calvi-003

calenche-012

calvi-005

calvi-006

calvi-007

calvi-008

calvi-009

calvi-011

calvi-012

calvi-013Il est temps d'aller à l'hôtel. Le Grand Hôtel de CALVI est un bel établissement mais vieux d'une cinquantaine d'années et le mobilier des chambres n'a pas évolué depuis sa création. C'est dommage. De même l'isolation des plafonds laisse à désirer. Notre chambre est au 4eme étage mais il n'y a pas de double vitrage et le soir nous aurons droit au concert de chaises du restaurant situé juste au dessus de nous.
calvi-004

Le devoir nous appelle et nous repartons vers la citadelle. A suivre dans un prochain article.

 

**************************************

Partager cet article

Publié par hubert - dans Corse
commenter cet article

Présentation

  • : Photos Côte d'émeraude et ailleurs au gré du vent.
  • Photos Côte d'émeraude et ailleurs au gré du vent.
  • : Passionné de photos et d'informatique, j'ai le plaisir de vous présenter ici quelques sujets de ma région et ailleurs à l'occasion de vacances.Matériel photo: Reflex numérique Pentax K20D plus Sigma 18-200 et Pentax 55-300 plus Pentax 100 macro
  • Contact

  • hubert
  • l'arrivée du numérique en photo a tout changé pour moi. Je m'intéresse beaucoup à ma région le côte d'émeraude.
 J'ai plus de 5.000 photos en ligne sur mon site et ce blog me permet d'approfondir certains sujets.
  • l'arrivée du numérique en photo a tout changé pour moi. Je m'intéresse beaucoup à ma région le côte d'émeraude. J'ai plus de 5.000 photos en ligne sur mon site et ce blog me permet d'approfondir certains sujets.

Rechercher

Archives

Articles Récents

  • Promenade sur les remparts de Saint Malo au coucher du soleil.
    Hier soir à la fin du week-end du 14 juillet le beau temps incitait à la promenade. Ciel bleu et pas de vent tout était au top pour cette ballade. En voici quelques photos prises tout simplement avec un smartphone. **********************************...
  • Visite de l'Hermione au port de Saint Malo
    La magnifique reconstitution de la frégate du Marquis de La Fayette a fait escale dans la cité Corsaire la première semaine de juillet. Depuis juillet 1997, l'Association Hermione-La Fayette s'est lancée dans une formidable aventure, la reconstruction...
  • Rennes - visite du Parlement de Bretagne.
    Mercredi 02 décembre 2015. Nous avons prévu de faire la visite du Palais de Justice de Rennes plus communément connu comme le Parlement de Bretagne. Après l'incendie de 1994 et sa rénovation nous étions curieux de voir de plus près ce magnifique bâtiment....
  • Venise en photos - 15 septembre 2013 - Dorsoduro
    Un petit saut de puce en vaporetto pour rejoindre le quartier de Dorsoduro qui est à la jonction du Grand Canal et du canal de la Giudecca. Nous commencerons par l'imposante basilique "Santa Maria della Salute". Comme la plupart des batiments de Venise...
  • Venise en photos - 15 septembre 2013 - San Giorgio Maggiore
    L’Île de San Giorgio Maggiore, parfois appelée en français, Saint-Georges-Majeur, est une île de Venise, située face au palais des Doges, à l'entrée du Grand Canal. Elle est séparée de l'île de la Giudecca par le petit canal de la Grâce et est baignée...
  • Venise en photos - 15 septembre 2013 - Palais des Doges
    Ce matin le point fort sera la visite du Palais des Doges avec la traversée du Pont des Soupirs. Le palais des Doges est situé entre le Rio della Paglia, la petite place Saint-Marc (Piazzetta San Marco), la basilique Saint-Marc et les canaux de San Marco....
  • Venise en photos - 14 septembre 2013 - visite de Murano
    Comme prévu nous partons assez tôt de notre hôtel pour reprendre le vaporetto à destination de Murano. Nous empruntons le même trajet que la veille (voir cet article) et débarquons à Colonna sur l'ile. Nous suivons les autres touristes et admirons au...
  • Venise en photos - 13 septembre - 3ème partie.
    Au retour du grand tour de Venise en vaporetto, nous repassons un moment à notre hôtel avant de repartir prendre un apéritif sur la place Saint Marc. L'apéritif sur une terrasse d'un des grands cafés de la place Saint Marc se passe en musique mais cela...
  • Venise en photos - 13 septembre 2013 - 2ème partie
    Comme prévu après le déjeuner, nous prenons le vaporetto à San Zaccaria juste en face de notre hôtel pour un grand tour de Venise comme sur la carte ci-dessous. Nous voici pour commencer dans le bassin San Marco on laisse la place Saint Marc derrière...
  • Venise en photos - 13 septembre 2013
    Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner pris sur la terrasse de l'hôtel en bordure du bassin San Marco nous reprenons notre visite. Pour la matinée nous avons prévu de retourner sur la place Saint Marc et de visiter la basilique. Nous contournons...